2 Adidas X 16.1

Devenu provisoirement une sorte d’Henri Krasucki de la cause footballistique, Didier fait le tour des clubs européens à ses frais, serre les mains de Vialli, Weah, Pelé, Waddle, Maldini et les rallie à son panache brun. Rapidement, ce roi du contre pied quitte ses fonctions sur France 2 pour s’occuper du syndicat à plein temps. Faute de moyens, l’expérience s’arrête en 1998..

Mais je suis daltonien achromate. Je confonds au moins une trentaine de couleurs. La bande sur ma chaussette, elle est rouge, non ? Non elle est bleue marine. Il veut faire un groupe, mais se méfie des gens qui aspirent à y entrer et qui deviennent un poids, explique Léon Mercadet. J’aime le talent, répond Bizot, fier d’avoir déniché Philippe Vandel, Djamel Debbouzze, Edouard Baer ou Ariel Wizman, vite aspirés par Canal. Sans compter les musiciens lancés depuis vingt ans par Radio Nova, du reggae aux rappeurs.

On ne parle pas beaucoup d’eux, je pense qu’ils vont faire une bonne Coupe du monde. L’Espagne, l’Allemagne, et même la France. Elle s’est qualifiée parce qu’elle méritait d’être là. J’en vis, on m’appelle pour hypiser des trucs: porter une montre, une fringue. Il y en a qui ont besoin de ces conneries donc je leur donne. En fait, je m’en bats les couilles..

Lundi, Adidas avait répondu à la polémique par un communiqué: Le design des JS Roundhouse Mid n’est rien de plus que le point de vue unique et tranché de notre designer Jeremy Scott sur la mode, et n’a rien à voir avec l’esclavage. Jeremy Scott estrenommé pour son style léger et plein de finesse: ses dernières créations comportaient des têtes de panda, et Mickey Mouse. Tout commentaire suggérant que ces chaussures ont un rapport avec l’esclavage ne peut être pris au sérieux.

Je sors de 8h de GAV. C’est bien parti en couilles hier soir.Je suis donc all la soir avec mes 3 potes. On est arriv vers 21h, la maison et le jardin d remplis de gens sur la liste de l’ Facebook on cens environ 130 mais j’ai eu l’impression qu’on beaucoup plus, il y avait des gens partout qui courraient, criaient, certains d bourr etc.

Le dernier des trois maillots présentés mercredi est celui de la Coupe de France et en l’occurrence de celui que portera l’OM en finale de l’épreuve, le 21 mai prochain au Stade de France face au Paris Saint Germain. Une tunique qui n’est pas sans rappeler celle de l’Argentine. Confirmation dans le communiqué officiel, où il est question d’une inspiration sud américaine .

Plus que des marques à la mode, ce sont de vrais signifiants culturels et sociaux , estime Henrietta Klug, directrice des achats mode femme chez Urban Outfitters. Alice Litscher, professeure de communication de mode à l’Institut français de la mode, confirme : Ce n’est pas tant la marque de sport qu’on célèbre, mais sa réappropriation par la rue. Pensées à l’origine pour les athlètes et le loisir des classes aisées, ces marques étaient, dans les années 1990, détournées par la jeunesse comme des pièces de luxe.

Leave a comment